Le Médiateur Délégué des Régions du Haut-Sassandra, du Lôh-Djiboua et de la Marahoué installé.

Le Préfet Hors Grade Guéhi Brissi Lucas, Médiateur Délégué des Régions du Haut-Sassandra, du Lôh-Djiboua et de la Marahoué a été installé dans ses fonctions, le mercredi 12 juillet 2017, à Daloa par le Médiateur de la République, N’Golo Coulibaly. C’était en présence des Préfets des Régions du Haut-Sassandra, du Lôh-Djiboua et de la Marahoué, des Chefs traditionnels, Guides religieux dont l’Evêque du diocèse de Daloa, Mgr Maurice Konan Kouassi ainsi que des différentes composantes de la population de Daloa.

Pour le Médiateur de la République, l’installation du Médiateur Délégué des Régions du Haut-Sassandra, du Lôh-Djiboua et de la Marahoué est la première d’une série d’ouverture de dix délégations de l’institution de médiation dans les principaux chefs-lieux de régions conformément à l’article 10 de la loi organique qui régit l’Organe de Médiation.

«L’installation des Médiateurs Délégués représente une immersion de l’Institution du Médiateur de la République dans le pays profond et auprès des populations. Cela participe à rapprocher les services de notre Institution des populations. Dorénavant,  les populations de l’intérieur du pays n’auront plus besoin de faire des démarches jusqu’à Abidjan pour exprimer leurs reproches, leurs préoccupations, pour avoir la satisfaction et la protection de leurs droits », a déclaré le Médiateur de la République.

Après avoir officiellement présenté le Médiateur Délégué et rappelé les missions qui lui sont assignées, le premier responsable de l’Organe de médiation a souhaité une collaboration empreinte de confiance entre les autorités administratives, les populations et les services de la Délégation du Médiateur.

Le représentant du maire de Daloa, Vamara Coulibaly a pour sa part salué l’ouverture d’une délégation de l’Organe de médiation à Daloa : « à côté des juridictions, il est important de développer des modes alternatives de règlement des litiges comme la médiation et l’arbitrage qui constitue des moyens de consolidation de la paix et de la cohésion sociale ». Il sera renchéri par le représentant du président du Conseil Régional,  Koné Aboubacar, représentant pour qui, « l’installation d’un Médiateur dans les Régions du Haut-Sassandra, du Gôh, Lôh-Djiboua et la Marahoué constitue une opportunité pour les populations de régler à l’amiable les conflits et autres litiges qui se présenteront à elles ».

Après les allocutions, un film documentaire, produit par le Service Presse et Communication et un exposé du Secrétaire Général du Médiateur de la République, Pannan Souleymane Coulibaly ont instruit les participants sur les attributions et missions de l’Organe de médiation. Celles-ci consistent à recevoir les réclamations relatives au fonctionnement des administrations de l’Etat, des collectivités territoriales, des établissements publics et de tout autre organisme investi d’une mission de service public ; à examiner les litiges impliquant des communautés urbaines, villageoises ou toute autre entité ; à aider au renforcement de la cohésion sociale. Le film a en outre, précisé les domaines d’incompétence du Médiateur notamment les conflits entre personnes physiques et morales privées, les questions politiques d’ordre général et les procédures engagées devant la justice ou la dénonciation d’une décision judiciaire.

Le film documentaire a également passé en revue quelques missions de conciliation menées par le Médiateur de la République notamment celles de Bouna, Azaguié et M’Bengué.

Investi dans sa nouvelle fonction de Médiateur Délégué, Guéhi Brissi Lucas a remercié le Médiateur de la République pour la confiance accordée à sa «modeste personne» pour promouvoir ce mode alternatif de règlement des conflits qui la médiation institutionnelle. Il a promis d’être un facilitateur de paix auprès des populations des régions que couvre le Médiateur Délégué. Aussi, a-t-il sollicité le soutien de la population et des autorités administratives, coutumières et religieuses pour faire du Haut-Sassandra, du Gôh, Lôh-Djiboua et la Marahoué, des régions où la médiation, la négociation sont privilégiées dans le règlement des conflits et autres litiges.

Service Presse et Communication

NOS CONTACTS

Abidjan, Cocody, Boulevard de l'université Cocody près de l'INSAAC

Tél: (+225) 22 44 21 68 / 22 44 22 02 / 22 44 21 98
Fax.: (+225) 22 44 21 44

© Copyright 2016 | Le Médiateur de la République de Côte d'Ivoire