A LA UNE

Le Médiateur de la République, Adama Toungara, à Zouan-Hounien et Danané

«Nous devons tous privilégier le dialogue comme moyen de règlement de nos conflits » Après ces évènements malheureux, le Médiateur de la République, Adama Toungara, s’est rendu le 5 décembre 2018, à Zouan-Houine et Danané où il a invité les populations à être des artisans de paix et a annoncé la mise en place de comités locaux de veille afin de garantir durablement la paix dans lesdites villes.

A Zouan-Hounien et à Danané, ce sont des salles archicombles qui ont accueilli le Médiateur de la République, Adama Toungara, et sa délégation. Chefs coutumiers et guides religieux, chefs de communauté, associations de femmes et de jeunes, autorités administratives, élus, cadres et leaders d’opinion ont pris d’assaut les lieux retenus pour les réunions publiques du Médiateur de la République. Le Médiateur en chef était accompagné à Zouan-Hounien, du ministre Albert Mabri Toikeusse, fils de Zouan-Hounien, et du préfet de la Région du Tonkpi, Soro Kayaha Jérôme. La délégation a été accueillie par les autorités préfectorales conduites par le Préfet du département de Zouan-Hounien, Gnakoury Yohoré Henri, des élus et de nombreux cadres.
Le gouverneur Gnakoury Yohoré Henri a fait un bref rappel de la situation qui a prévalu à Zouan-Hounien du 16 au 21 novembre 2018 suite au décès de l’élève Kolé Dénivel survenu après une bastonnade par un transporteur. Une situation qui a malheureusement viré en affrontements qui ont fait cinq morts, 137 blessés et d’importants dégâts matériels (maisons d’habitation et magasins incendiés). A sa suite, le Médiateur délégué, Badia Yoro, a fait un point succinct des séances d’écoute organisées avec les populations dont le rapport complet sera remis au Médiateur de la République pour instructions.
Pour sa part, le ministre Albert Mabri Toikeusse, fils de Zouan-Hounien, s’est réjoui de l’initiative du Médiateur de la République dans la recherche d’une paix durable : « Le Médiateur de la République, Adama Toungara, est notre neveu. A ce titre, il est la personne la mieux indiquée pour le règlement pacifique des conflits dans la région », a-t-il indiqué. Quant au maire, Zrakpa Roger, il a souhaité que la région reste une terre de paix, de fraternité pour tous les frères et sœurs.

Dans son adresse, le Médiateur de la République a crié son indignation devant ces affrontements tragiques. « En ma qualité de fils de cette région et de Médiateur de la République, je suis profondément choqué par ce qui est arrivé. Je suis venu vous inviter à l’apaisement, à la tolérance, au pardon et à la coexistence harmonieuse entre les différentes communautés. Je vous prie de vous ressaisir pour ne plus que de telles choses ne se reproduisent. A l’instar de nombreuses villes de notre pays, Zouan-Hounien est une région où vivent de nombreuses communautés, et cela, depuis plusieurs générations. Vous devez continuer de vivre ensemble car notre pays, la Côte d’Ivoire, est Une et Indivisible », a-t-il invité.
« Des incompréhensions peuvent survenir, vous ne devez pas les régler par la violence, mais par le dialogue et la négociation. Nous devons tous privilégier le dialogue comme moyen de règlement de nos différends. Evitons que nos émotions ou nos ressentiments ne prennent le pas sur le bon sens. Rejetons la violence et les stigmatisations », a-t-il fait remarquer.
Alors, il a engagé les chefs traditionnels, les guides religieux, les responsables des communautés à la poursuite de la sensibilisation et du dialogue afin de faire du vivre ensemble une réalité. Pour mener à bien cet objectif, le Médiateur de la République a annoncé la mise en place d’un comité local de veille à Zouan-Hounien. Ce comité, présidé par le préfet et comprenant les différentes composantes des populations vivant à Zouan-Hounien a pour missions de prévenir et d’empêcher les affrontements intercommunautaires ; de sensibiliser les communautés sur les conflits intercommunautaires et leurs conséquences néfastes ; d’engager une veille stratégique afin de déceler les potentiels foyers de tension. Il a en outre, promis de suivre de près les missions de ces comités de veille.
A Danané, dans l’après-midi, la délégation a été accueillie par le secrétaire général de la préfecture de Danané, Blé Joseph, le premier adjoint au maire, Bah Lucien, d’élus et de cadres. Comme à Zouan-Hounien, c’est le secrétaire général, représentant le préfet, qui a fait un bref récit de ce que la ville de Danané a vécu le mercredi 21 novembre 2018 après le déclenchement des affrontements à Zouan-Hounien.

« C’est aux environs de 14h que de jeunes Malinké sont venus dans mon bureau pour m’informer qu’ils projetaient aller à Zouan-Hounien pour secourir leurs parents en danger. Les ayant dissuadés, je ne me doutais guère qu’ils mettraient leur projet en exécution. En effet, contre toute attente, ces jeunes, armés d’armes blanches, de gourdins, ont envahi l’axe Danané-Zouan-Hounien. J’ai ordonné donc aux forces de sécurité de former un barrage au corridor de l’axe Danané-Zouan-Hounien afin d’empêcher toute velléité de sortie de la ville.
Malheureusement, les heurts ont fait une quarantaine de blessés dont deux graves », a indiqué le Secrétaire Général de la Préfecture de Danané.

Comme à Zouan-Hounien, le Médiateur de la République a invité les populations de Danané, à rejeter la violence et les stigmatisations, à cultiver au quotidien la paix et le vivre-ensemble.
Il a également remercié le corps préfectoral, les forces de sécurité, les élus, les chefs des communautés et les guides religieux, le ministre Albert Mabri Toikeusse dont les initiatives, ont permis de maîtriser rapidement la situation. « Sans vos initiatives, le bilan en pertes de vies humaines, déjà très lourd, aurait pu être encore plus grave », a-t-il conclu.
Notons qu’à Zouan-Hounien comme à Danané, le Médiateur de la République a fait d’importants dons aux familles des personnes décédées, aux blessés, aux chefs traditionnels et guides religieux.

Service Presse et Communication.

Des messages de paix et du vivre-ensemble ont lancés sur les radios locales de Zouan-Hounien et Danané
Des messages de paix et du vivre-ensemble ont lancés sur les radios locales de Zouan-Hounien et Danané

admin Administrator
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
admin Administrator
Sorry! The Author has not filled his profile.

Comment here