LES MEDIATEURS

Monsieur Adama TOUNGARA

Médiateur de la République de Côte d’Ivoire

Monsieur Adama TOUNGARA est depuis le 4 avril 2018, le nouveau Médiateur de la République de Côte d’Ivoire. Il a prêté serment devant le Conseil Constitutionnel, le 24 mai 2018.

Diplômé en ingénierie pétrolière de l’Université de Californie du Sud, aux Etats-Unis en 1971, M. Adama TOUNGARA, s’est brillamment illustré dans le secteur des mines et du pétrole en Côte d’Ivoire où Il est  présenté comme le père des hydrocarbures par les spécialistes du milieu.

Nommé Conseiller Spécial du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY pour les questions de pétrole, il a activement participé au développement des hydrocarbures en Côte d’Ivoire.

Monsieur Adama TOUNGARA a débuté sa carrière professionnelle comme directeur des hydrocarbures de 1971 à 1975. Par la suite, il va occuper, divers postes de responsabilités dans les Institutions de pétrole.

Au plan national, on peut noter :

  • Président Administrateur Délégué de la Société Ivoirienne de Raffinage (1973-1981) ;
  • Administrateur de la Société Ivoirienne des Pétroles (1975-1982) ;
  • Directeur Général de la Société Nationale d’Opérations Pétrolières Côte d’Ivoire (1975-1981)
  • Administrateur de SHELL Côte d’Ivoire (1975-1981) ;
  • Président Directeur Général de la Société Multinationale de Bitume (1979-1981) ;
  • Président Directeur Général et Vice-président de la Société Ivoirienne de Pétrole en 1993

Au plan international, M. Adama TOUNGARA a assumé d’importantes responsabilités dans le secteur du pétrole. Membre du Comité national de la Conférence mondiale sur l’énergie, de la Société des Ingénieurs de Pétrole (AIME), il préside depuis 1979 à ce jour, l’Association Africaine des Raffineurs et des Distributeurs de Pétrole (ARDIP). Consultant de plusieurs Gouvernements Africains et de Société Pétrolières Internationales, il a participé à plusieurs colloques et a publié d’importants travaux sur le pétrole et l’énergie. On peut citer entre autres :

  • « Directeur des Hydrocarbures », Document du Gouvernement de Côte d’Ivoire, publié en Décembre 1979 ;
  • : « Toward and Hydrocarbon Policy Formulation », présenté aux Nations Unies lors du séminaire inter-régional sur le raffinage du pétrole dans les pays en voie de développement ;
  • « Energy Planning Policy in Côte d’Ivoire » présenté aux Nations Unies à un groupe ad ‘hoc d’experts en planification de l’énergie dans les pays en voie de développement (New-York).
  • « Les industries pétrolières nationales en Afrique », cas de la Société Nationale d’Opérations Pétrolières de la Côte d’Ivoire (PETROCI) (ESA/ NRET/ ACH/ 12 documents).

Sa riche carrière va le conduire au Gouvernement au poste de Ministre du Pétrole et de l’Energie de 2010 à 2017, puis de Ministre-Conseiller du Président de la République, de 2017 jusqu’à sa nomination, le 4 avril 2018 en qualité de Médiateur de la République.

Il a été élu maire d’Abobo en 2001, puis réélu en 2013.

Le 3e Médiateur de la République de Côte d’Ivoire, M. Adama TOUNGARA entend insuffler une dynamique nouvelle à l’Institution de médiation ivoirienne.  « Je veux conduire une médiation plus dynamique, proactive et ouverte. Je veux une médiation qui va vers les conflits et non les laisser prendre de l’importance ». A-t-il déclaré lors des cérémonies de prestation de serment et de passation de charges.


Monsieur N`Golo COULIBALY
Médiateur de la République de Côte d’Ivoire

 

Monsieur N’Golo COULIBALY a été nommé Médiateur de la République, le 22 juillet 2011 et a prêté serment le 1er septembre.
Diplômé en économie de l’Université George Washington aux Etats-Unis,  N’Golo COULIBALY a fait l’essentiel de sa carrière professionnelle dans le monde des finances publiques.
En effet, de retour au pays, Il entre  à la Caisse Autonome d`Amortissement (CAA) en tant que chargé d’études au service des valeurs mobilières et deviendra à 30 ans, Directeur de la dette publique, un poste stratégique des finances publiques et de l’économie de la Côte d’Ivoire.
Rompu aux arcanes des finances publiques, le Président Félix Houphouët Boigny va lui renouveler sa confiance en le nommant Directeur Général de la Comptabilité Publique et du Trésor. En janvier 2000, il devient ministre de l`Economie et des Finances.
Homme politique, il sera élu député-maire de M’Bengué et président du Conseil Général de Korhogo.
Nommé Médiateur de la République, le 22 juillet 2011, Monsieur N’Golo COULIBALY s’est attaché à approfondir les sillons tracés par son prédécesseur, feu Mathieu VANGAH EKRA en vue de faire mieux connaitre l’Institution et lui conférer une plus grande crédibilité à travers l’amélioration de ses performances et la repositionner au plan international dans le concert des Institutions de Médiateurs et d’Ombudsman,

Aussi, va-t-il articuler son action autour des axes stratégiques suivants :

  • Doter l’Institution de textes réglementaires devant soutenir la réorganisation et le fonctionnement efficace des services (décret n°2014-737 du 25 novembre 2014 portant application de la loi organique n°2007-540 du 1er Août 2007, arrêté n°001/MR/SG/DAJR du 17 Août 2015 portant organisations et attributions des services du Médiateur). Ces textes ont permis d’élaborer l’organigramme de l’Institution, de définir le cadre organique des emplois  et rédiger les fiches de postes des agents ;
  • Mettre en place un vaste programme de recrutement de nouvelles compétences plus jeunes et organiser des séminaires et ateliers de formation à l’intention de ces jeunes agents, en vue de renforcer leurs capacités opérationnelles dans le traitement et l’instruction des requêtes et réclamations ;
  • Mettre en place un plan média ambitieux qui s’appuie largement sur un réseau de journaliste professionnels, un journal d’information interne et sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication (site web et facebook, notamment) avec pour objectif de mieux faire connaitre l’Institution qui, malgré ces vingt-trois(23) ans d’existence reste encore méconnue par les ivoiriens. Dans le même ordre d’idée il a  institué les ‘’Grandes rencontres du Médiateur de la République avec les populations de l’intérieur du pays ;
  • Installer des points focaux du Médiateur de la République dans les administrations publiques afin de développer la collaboration et le suivi des demandes d’avis adressées à ces administrations.
  • Installer dans le cadre de la déconcentration et de la décentralisation, des services des Médiateurs Délégués dans dix(10) chefs-lieux de Région ;
  • Repositionner l’Institution ivoirienne de Médiation au plan international par la participation active aux activités des (4) Associations des Médiateurs, à savoir, l’Association des Médiateurs des pays membres de l’UEMOA (AMP-UEMOA), de l’Association des Médiateurs et Ombudsmans Africains (AOMA), de l’Association des Ombudsman et Médiateurs des pays membres de la Francophonie (AOMF) et de l’Institut International des Ombudsman (IIO).

Monsieur Mathieu VANGAH EKRA

(Grand Médiateur de la République)

Homme d’Etat au riche parcours administratif et politique, Monsieur Mathieu VANGAH EKRA  a été nommé Grand Médiateur, Président de l’Organe Présidentiel de Médiation dénommé OPREM, le 13 août 1996 devenant ainsi le premier Ivoirien à assumer des responsabilités dans le domaine de la médiation  institutionnelle. A ce titre, il fut l’un des artisans dans l’édification du mouvement  international de la médiation. A cet égard, il  faut mentionner la constitutionnalisation de l’Institution du Médiateur de la République de Côte d’Ivoire dont les caractéristiques ont été définies par la loi organique n°2007-450 du 1er Août 2007, toutes choses, qui lui ont donné la pleine qualification internationale et lui ont permis d’entrer à l’Institut International des Ombudsmän (IIO).

C’est également sous son mandat que la Côte d’Ivoire a participé en tant que membre fondateur à la création de plusieurs associations de Médiateurs :
– En 1998 : l’Association des Ombudsmän et Médiateurs de la Francophonie (AOMF),
– En 2003 : l’Association des Ombudsmän et Médiateurs Africains (AOMA),
– En 2008 : l’Association des Médiateurs des Pays membres de l’UEMOA (AMP-UEMOA).

En reconnaissance de tous les services rendus  à  la Médiation  par ce pionnier, de 1996 à 2011, soit 15 ans d’activités et de don de soi, le Président  de la République, Monsieur Alassane OUATTARA, lui a décerné le titre de Grand Médiateur Honoraire de la République par le décret n°2011-178 du 22 juillet 2011. Tel est le passé récent de ce grand homme que fut Mathieu EKRA.
Notons qu’après le coup d’Etat du 24 décembre 1999 qui a vu la suspension de la Constitution du 03 novembre 1960 et la dissolution   des  Institutions de  la  République , il est créé le 31 janvier 2000 une Commission Consultative Constitutionnelle et Electorale (CCCE), chargée, de proposer au Gouvernement de transition, des avant-projets de loi constitutionnelle, de loi électorale et des mesures pour l’organisation d’élections libres et transparentes. La Présidence de cette commission sera confiée à Mathieu EKRA. De même, après l’élection présidentielle mouvementée d’octobre 2000, un Comité de Médiation  pour la Réconciliation Nationale a été créé et dont la Présidence a été confiée à Mathieu EKRA.
Ce Comité de Médiation avait pour mission de recourir à tous les moyens pacifiques susceptibles d’apaiser les rancœurs et toutes les frustrations causées par le contexte socio-politique qui prévalait, afin de parvenir à une réconciliation nationale et redonner à notre pays son visage traditionnel de pays d’accueil, d’hospitalité et de fraternité. Pour restaurer la paix, à la fois condition et finalité de la réconciliation, le Comité devait rechercher les causes profondes des événements ayant endeuillé la Nation à l’effet d’y apporter des solutions appropriées