Les Ombudsmans et Médiateurs africains formés aux mécanismes de prévention de la torture

Le Médiateur de la République de Côte d’Ivoire, avec l’appui de l’Institut International des Ombudsmans (IIO), l’Association des Ombudsman et Médiateurs Africains (AOMA) et l’Association pour la prévention de la torture (APT), a organisé, du 27 au 28 février 2017, à N’Sa Hôtel de Grand-Bassam, un atelier régional de formation sur le thème: « les mécanismes nationaux de prévention de la torture ». Une soixantaine de participants venant de 25 pays dont 16 Médiateurs africains ont pris part à cet atelier.

La cérémonie officielle d’ouverture des travaux a été présidée par le ministre d’Etat auprès du Président de la République, chargé du Dialogue Politique et des Relations avec les Institutions, M. Jeannot Ahoussou Kouadio, représentant le Premier ministre.

Dans son intervention, il a rappelé les actions entreprises par la Côte d'Ivoire en la matière. Il s'agit, de la réforme des codes usuels pour une harmonisation des dispositions aux normes et standards internationaux en matière de torture, l’intégration de modules sur les droits de l’homme dans la formation des forces de l’ordre et de sécurité, le renforcement des capacités des forces de sécurité sur la prévention de la torture, ou encore l’abolition de la peine de mort.

Selon le Représentant du Premier Ministre, l’Etat de Côte d’Ivoire a mis en place des mécanismes pour traduire en actes concrets les dispositions qui protègent le citoyen contre les traitements dégradants, inhumains et cruels à travers la Commission nationale des droits de l'homme (CNDHCI) et le Médiateur de la République.

Bien avant, le Médiateur de la République, M. N’Golo Coulibaly, a situé l’objectif de cet atelier dont le but est d’amener les Ombudsmans et Médiateurs à s’intéresser à la question des droits de l’homme et notamment la torture.

Quant à la directrice du Centre de Recherche des Ombudsman (AORC), Mme Arlen Brook, le soutien de l’AORC vise à renforcer les capacités des Ombudsman et Médiateurs Africains dans la prévention de la torture.

Le maire de Grand-Bassam, Georges Phillipe Ezaley s’est félicité du choix de sa ville pour abriter cette rencontre. Il a également salué la mobilisation des médiateurs et Ombudsman africains dans la sensibilisation et la promotion des mécanismes nationaux de prévention de la torture.

Au terme de la formation animée par l’expert de l’Association pour la Prévention de la Torture (APT), M. Ben Buckland, une déclaration et des motions ont été faites à l’endroit du Président de la République, du Médiateur de la République. Les Ombudsman et Médiateurs Africains ont également fait une motion de solidarité à la Côte d’Ivoire et particulièrement aux populations de Grand-Bassam, suite à l’attaque terroriste perpétrée à Grand-Bassam, le 13 mars dernier.

Service Presse et Communication.

Bienvenue sur le Site Web de l’Organe de médiation institutionnelle, Au lendemain de ma prise de fonction à la tête de l’institution de médiation le 1er septembre 2011 ...

-Lire la suite
 
 
A NE PAS RATER
 

DECLARATION DU MEDIATEUR DE LA REPUBLIQUE RELATIVE A LA MUTINERIE D’ELEMENTS DES FORCES ARMEES DE COTE D’IVOIRE
 
 
 Suivez-nous
 
facebook
 

NOS CONTACTS

Abidjan, Cocody, Boulevard de l'université Cocody près de l'INSAAC

Tél: (+225) 22 44 21 68 / 22 44 22 02 / 22 44 21 98
Fax.: (+225) 22 44 21 44

© Copyright 2016 | Le Médiateur de la République de Côte d'Ivoire